• Les Faux-Monnayeurs - André Gide

    Afficher l'image d'origine

    J'ai lu ce livre par obligation, d'abord, mais bien vite, ce fut par curiosité. Le résumé de l'édition que j'ai est un passage du texte et celui de Wikipédia explique qu'il est dur de résumer. Merci, wiki...

    Bref.

    Tout d'abord, les phrases sont longues. La lecture m'a demandé beaucoup de concentration, et n'était donc pas totalement un moment de détente. Néanmoins, le vocabulaire et la tournure des phrases sont recherchés et donc plus agréables à lire. C'est donc un mal pour un bien, pour le moment.

    Ensuite, j'ai eu l'étrange impression d'être témoin d'une tranche de vie. Presque d'un extrait de roman. J'ai eu la sensation que des événements dignes d'intérêts s'étaient produit avant, et se produiraient ensuite. Ce n'est pas désagréable, et on se rend alors compte à quel point le roman semble réel, et les personnages vivants. 

    Cependant, les sentiments et prises de positions de ces-dis personnages m'ont parfois semblés flous. Aillant accès à certaines de leurs pensées, je n'ai pas compris toutes les divergences de celles-ci. Un personnage peut changer d'avis très vite, et cela m'a semblé souvent très étrange. Mais je suis un bon public, c'est pourquoi cela ne m'a pas dérangé plus que cela puisque c'était bien encadré. 

    Je pense que ces changements illustrent bien l'évolution parfois radicale de certains personnages. Je penses notamment à Bernard, qui change du tout au tout au cours des pages. Edouard, pourtant, reste à mes yeux complètement égal à lui même. C'est donc, vous le voyez, des personnages et une façon de les traiter très différentes qu'on a rencontré dans ce livre.

    Une telle diversité est-elle toujours positive ? Je serais tentée de répondre non. Quelques histoires secondaires m'ont semblées ennuyeuses et inutiles. Je sais bien que ce n'est pas totalement le cas, mais je ne peux m'empêcher de le penser...

     

    Je suis assez mitigée face à cet original roman. J'ai hâte de l'étudier, et pense vous en reparler mieux à ce moment. A bientôt, donc !

    « La Neuvième PorteMa raison de vivre - Rebecca Donovan »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :